Actualités

ALERTE CANICULE

Un épisode bref mais intense de forte chaleur est prévu du vendredi 31 juillet 16 h. au dimanche 02 août matin.
Les températures annoncées iront de 39° le jour à 24° la nuit.
Les autorités conseillent de s’abstenir de toute activité extèrieure.

M. LE SOUS PREFET DE LODEVE A CAUSSE DE LA SELLE POUR LA SECURITE SUR LE FLEUVE HERAULT

L’Etat, en la personne de Monsieur le sous-préfet de l’arrondissement de Lodève, Jean-François Moniotte, avait choisi notre commune et, plus précisément, notre salle polyvalente pour organiser la réunion annuelle consacrée à la sécurité des activités de baignade et de canoë-kayak sur le fleuve Hérault entre Ganges et le pont du diable. Le maire, en présence de deux adjoint.e.s, Éric Baljou et Françoise Mellado, a souhaité la bienvenue à le Monsieur le sous-préfet, accompagné du colonel de de la gendarmerie, des responsables du service d’incendie et de secours, de l’Office national des forêts et de la direction de jeunesse des sports. Il a rappelé que la pratique de l’eau vive, notamment dans la partie « sauvage » des gorges constitue une attractivité indéniable, renforcée en ce moment de repli touristique national. Cependant, il a de nouveau fait part du fossé qui séparait le chiffre d’affaire annuelle des 28 entreprises de location et les retombées économiques pour la commune et la communauté qui avait créé de toutes pièces l’embarcadère de Moulin Bertrand. Il a également évoqué la nécessité pour notre collectivité d’assumer financièrement une partie des travaux de sécurisation de la straversée. Enfin, il a salué la mémoire des deux pratiquants expérimentés qui avaient perdu la vie, victimes de leur passion et du redoutable remous créé par les différents barrages, signalé durant la période estivale.
Le débat, à l’initiative de Monsieur le sous-préfet, s’est ensuite orienté sur les conditions de la pratique des sports fluviaux. L’ensemble des services a particulièrement insisté sur la nécessité d’imposer à nos visiteurs toutes les protections réglementaires et de les informer des risques grandissants de vol à la roulotte. En outre, un nouveau phénomène est apparu, celui de la « privatisation » de certains secteurs des berges par des groupes venus, semble-t-il, des grands centres urbains.
La gendarmerie a informé les élus et les loueurs d’un renforcement de sa surveillance durant ces deux mois.
Comme tous les ans, une réunion utile à laquelle la majorité des professionnels ont assisté.

VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2020

Notre grand argentier, Serge Combettes, nouvel adjoint aux finances,  a brillamment rempli sa mission lors de ce premier exercice de présentation des documents budgétaires préparés par la commission ad hoc et le Conseil municipal. Une démonstration claire, précise et très pédagogique qui a permis d’adopter le compte administratif, le compte de gestion et surtout le budget de l’exercice 2020 à l’unanimité. Comme vous le savez, crise sanitaire oblige, ce vote avait été repoussé de plusieurs mois. Vous trouverez dans le lien joint tous les détails de ce budget.

Il s’équilibre en dépenses et en recettes à 902 641,32 €, soit 306 747, 48 € pour le fonctionnement et 595 893, 84 € pour l’investissement.

La principale information à retenir est l’augmentation de la taxe sur le foncier bâti et ce, pour deux raisons, l’une de forme et l’autre de fond. La première, c’est que le gouvernement et le parlement actuels ont décidé de supprimer la taxe d’habitation pour la remplacer par une dotation forfaitaire que la commune ne maîtrise pas. La seconde est que votre conseil a été élu en présentant un projet qui a fait consensus, celui de la construction de nouveaux locaux scolaires. Ce projet est, de loin, le plus onéreux, jamais envisagé dans notre village. Malgré les aides financières attendues ou espérées, la charge résiduelle pour la commune est très importante  et nécessite de commencer à se donner les moyens de rembourser les futurs emprunts. Il s’agit, en l’espèce, d’un effort consenti collectivement qui s’inscrit dans une vision constructive d’un avenir tourné vers l’éducation et  les enfants.

Il est également indispensable de prévoir les échéances à venir. Ainsi les travaux de la traversée, s’ils seront différés en raison de la conjoncture économique et des difficultés financières de l’Etat et des collectivités territoriales doivent être d’ores et déja programmées financièrement ainsi que d’autres chantiers comme  la réfection de la voirie ou l’extension du cimetière.

Celles et ceux d’entre vous qui souhaiteraient obtenir des renseignements plus précis pourront rencontrer l’adjoint aux finances et des membres de la commission à  des dates et heures qui seront communiquées dans le prochain bulletin municipal et sur ce site.

DELIBERATIONS DU 01-07-2020

 

Retour vers haut de page