Actualités

POMPIERS, SOLIDARITE, CALENDRIERS

Chacun.e comprendra que dans la période de contraintes sanitaires actuelle, les activités traditionnelles ne puissent se dérouler normalement. Ainsi, la distribution à domicile des calendriers annuels par les pompiers de notre secteur est-elle impossible.
Pour pallier cette difficulté, vous pourrez vous les procurer à la maison d’Augusta qui offre son accueil. Les sommes récoltées, elles, seront toujours consacrées aux oeuvres sociales de cells et ceux qui nous secourent à longueur d’année.

LE MARDI 22 DECEMBRE, VOUS NE SEREZ PAS A COTE DE LA PLAQUE

La ville nous rattrappe par bien des aspects et certaines caractérisques urbaines s’imposent à nous. Ainsi, la numérotation des habitations dans les rues et les hameaux permet-elle à la Poste et aux livreurs de mieux repérer les destnataires des plis et des colis, ce qui pour les seconds nommés ne sera pas un luxe et interdira la désinvolture trop souvent constatée.

Mais il s’agit également d’une obligation dans le cadre de l’installation de la fibre pour le haut débit à l’initiative du Conseil départemental. Vous avez d’aillleurs pu observer les premiers travaux rue de la Séranne.

Ces plaques, réalisées par notre artiste céramiste, Christine Botto, seront distribuées par les membres du Conseil municipal le mardi 22 décembre après-midi. En cas d’absence, vous pourrez les retirer à l’accueil de la mairie

LA GRANDE CLASSE

 

Durant la période récente difficile pour toutes et tous, votre conseil a travaillé sans relâche sur le projet de construction de nouveaux locaux scolaires. Ainsi que le maire a présenté brièvement  lors du dernier conseil d’école, le projet est à l’heure actuelle à un stade avancé. Vous en trouverez les principaux éléments dans cette rubrique. Il convient cependant de rester prudent car dans ce type de dossier, tant que dernier tampon du dernier papier n’est pas apposé. Deux démarches ont particulièrement mobilisé nos énergies. La première concerne le permis de construire dans un contexte très contraint (loi Alur, schéma de cohérence territoriale, site Natura 2000 et élaboration du plan local d’urbanisme). Plusieurs mois ont été nécessaires pour convaincre tous les partenaires et en particulier l’Etat qui a actuellement la main sur l’urbanisme de notre commune. A présent, les responsables de la direction départementale des territoires et de la mer et en particulier son directeur, Monsieur Grégory qui a participé à une réunion de travail sur le terrain, considère que ce projet est d’intérêt général et c’est ainsi qu’il sera traité devant les commissions compétentes (Cdpenaf pour les terres agricoles, mais aussi commission d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite car il s’agit d’un établissement qui reçoit du public et enfin commission de sécurité gérée par le service départemental d’incendie et de secours du département).

Si cette course d’obstacles que les textes nous imposent est indispensable, elle n’est pas suffisante. Il nous faut absolument pour lancer les travaux trouver les financements nécessaires.

Tel qu’il avait été présenté en réunion publique, et affiné par la suite en concertation avec l’équipe pédagogique, les parents d’élèves et les responsables de l’Alsh pour le temps péri-scolaire, le projet se monte à 1 458 000 € TTC. Nous sommes toutes et tous des contribuables, et même si la suppression de la taxe d’habitation peut faire illusion sur l’allégement de la fiscalité, sachez qu’elle sera compensée par les impôts nationaux, que nous payons aussi. Ce faisant, ce dossier sous maîtrise d’ouvrage communale, nous impose de chercher le maximum de cofinancement pour que la partie résiduelle incombant à notre budget soit la plus faible possible. Ces chiffres peuvent encore évoluer en fonction des choix relatifs à l’énergie.

Aujourd’hui, les notifications, c’est-à-dire les seuls montants que nous sommes certains de percevoir s’élèvent à 226 000 € votés par le conseil départemental.

L’État, par l’intermédiaire de Monsieur le sous-préfet de de Lodève, qui est également venu sur place pour prendre connaissance du dossier s’engage pour un montant de 500 000 € au titre de la dotation d’équipement des territoires ruraux (Detr). Si le permis de construire est signé dans le courant du mois de janvier, nous pourrions également bénéficier du plan de relance décidé par l’État pour redynamiser l’économie des territoires et notamment faire travailler les entreprises. Le conseil régional Occitanie, qui n’a pas de compétence pour les équipements scolaires, pourrait cependant nous aider sur les travaux d’aménagement autour du bâtiment et sur les économies d’énergie, ce qui pourrait représenter une somme de 40 à 50 000 €. Enfin, nous sollicitons la communauté de communes au titre du fonds de concours cette année pour un montant de 30 000 €. Rappelons que le terrain d’assise qui présente l’avantage d’être contigu au plateau sportif fait partie du patrimoine foncier communal.

Sachant que sur les 1 458 000 € TTC la commune récupérera l’année suivante de la construction la TVA pour un montant d’environ 243 000 €. Il n’est pas difficile de faire le calcul : dans le meilleur des cas, sans compter le plan de relance il resterait à la charge de la commune environ 450 000 €. Cette somme peut être empruntée ou atténuée par la vente d’éléments du patrimoine (terrains, bâtiments) et la charge de l’emprunt peut être en partie compensée par la location de l’appartement qui héberge actuellement la cantine scolaire.

Tels sont les éléments qui font l’actualité de ce dossier et que nous partageons avec vous. Dès que les conditions liées aux contraintes sanitaires le permettront, nous ne manquerons pas de revenir vers vous pour une présentation « présentielle »

 

Le maire, Philippe Doutremepuich

et l’équipe municipale

Le bâtiment changera mais pas compétence de l’équipe pédagogique, la chaleur de l’accueil des agent.e.s du Sivu et la motivation de vos élu.e.s pour le peri-scolaire et la cantine.

MARCHE AU PLUS

Ce samedi 5 décembre devait avoir lieu le grand marché trimestriel du Causse.
Etant donné la situation, nous ne proposerons pas d’espace de convivialité, mais vous pourrez tout de même trouver sur place plus de propositions que d’habitude !
Des poulets rôtis à emporter, des produits issus de la châtaigne, des confitures, de la poterie… et bien sur nos légumes préférés !
Masques et gestes barrières sont de mises bien sur !
A samedi
Retour vers haut de page