Travaux de la traversée du village 2019

Notre salle polyvalente était quasiment pleine et les concitoyen(ne)s qui se sont déplacé(e)s ont pu, durant près d’1h30, écouter la présentation de ce projet par le conseil municipal puis dialoguer avec lui sur ce sujet et sur bien d’autres.

Le maire, Philippe Doutremepuich, a tout d’abord évoqué la genèse du dossier en rappelant qu’une partie importante de la voirie de notre village est constituée de deux routes départementales qui le traversent de part en part mais qui sont en même temps utilisé par les piétons.

Dans un premier temps, c’est la circulation des visiteurs estivaux et notamment des attelages de canoës qui a suscité l’impression d’insécurité.

Malgré quelques aménagements provisoires du type gendarmes couchés ou plots en plastique, cette sensation n’a cessé de se faire plus vivace et les él(e)s plus en plus interpellé(e)s sur la question.

C’est ainsi que lors de l’élection de 2014 a été proposée aux habitants que l’une des priorités en matière d’investissements soit la traversée du village. Il s’agit donc d’un engagement  qui est aujourd’hui mis en œuvre. En se faisant aidé par des spécialistes (cabinet d’urbanistes paysager(e)s, conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement de l’Hérault, le service des routes départementales, notamment) c’est non seulement un projet de sécurisation des usager.e.s empruntant cette voirie mais également un projet d’embellissement qui a vu le jour. Grâce à l’aise précieuse du service des routes départementales qui s’est porté maître d’œuvre de l’opération à titre gracieux (35 000 € d’économies pour la commune) le projet a mûri petit à petit et au cours de très nombreuses réunions de travail avec les élu(e)s, le dossier est aujourd’hui bouclé.

Le maire a également présenté le plan de financement, très favorable eu égard aux aides extérieures obtenues :

  • Coût total 164 074,02 euros (hors-taxes)
  • État (dotation aux équipements en territoires ruraux) : 72 902 €
  • Conseil régional Occitanie : 36 461 €
  • Conseil départemental : 36 461 €
  • Enveloppe parlementaire (sénateur Jean-Pierre Grand) : 18 230 €
  • Communauté de communes du Grand pic Saint Loup : 30 000 €.

Un diaporama préparé par les élu.e.s a permis de présenter les trois phases (nécessaires compte tenu du coût de l’opération insupportable en une année) et de focaliser sur la première phase (plateau sportif–mairie) pour laquelle toute la partie administrative et technique est à présent terminée ainsi que le choix de l’entreprise (Colas) au terme de la procédure d’appel d’offres.

Les travaux devraient débuter durant la première quinzaine de mai et s’achever neuf semaines après. Toutes les précisions sollicitées sur la nature des travaux, les trottoirs, les places de stationnement notamment ont permis de recevoir des réponses précises. Les riverains ont légitimement fait part de leur inquiétude relative aux nuisances générées par ces travaux et en particulier pour notre nouveau commerce.

Une demande d’inversion de cette partie du chantier sera formulée très rapidement. Par ailleurs, tout problème pouvant survenir durant cette période peut être signalé immédiatement au secrétariat, au service technique ou à un(e) élu(e).

D’autres détails ont fait l’objet de discussion, comme par exemple l’inversion éventuelle de l’écluse, la création d’un nouveau passage zébré au droit de la rue de la croix verte, l’évacuation de l’eau pluviale sous les habitations anciennes, etc.

Profitant de la présence du conseil municipal, plusieurs de nos concitoyen(ne)s ont abordé d’autres thèmes comme la sécurité routière dans le hameau de Bertrand, la jeunesse, la chasse notamment

Retour vers haut de page