M. LE SOUS PREFET DE LODEVE A CAUSSE DE LA SELLE POUR LA SECURITE SUR LE FLEUVE HERAULT

L’Etat, en la personne de Monsieur le sous-préfet de l’arrondissement de Lodève, Jean-François Moniotte, avait choisi notre commune et, plus précisément, notre salle polyvalente pour organiser la réunion annuelle consacrée à la sécurité des activités de baignade et de canoë-kayak sur le fleuve Hérault entre Ganges et le pont du diable. Le maire, en présence de deux adjoint.e.s, Éric Baljou et Françoise Mellado, a souhaité la bienvenue à le Monsieur le sous-préfet, accompagné du colonel de de la gendarmerie, des responsables du service d’incendie et de secours, de l’Office national des forêts et de la direction de jeunesse des sports. Il a rappelé que la pratique de l’eau vive, notamment dans la partie « sauvage » des gorges constitue une attractivité indéniable, renforcée en ce moment de repli touristique national. Cependant, il a de nouveau fait part du fossé qui séparait le chiffre d’affaire annuelle des 28 entreprises de location et les retombées économiques pour la commune et la communauté qui avait créé de toutes pièces l’embarcadère de Moulin Bertrand. Il a également évoqué la nécessité pour notre collectivité d’assumer financièrement une partie des travaux de sécurisation de la straversée. Enfin, il a salué la mémoire des deux pratiquants expérimentés qui avaient perdu la vie, victimes de leur passion et du redoutable remous créé par les différents barrages, signalé durant la période estivale.
Le débat, à l’initiative de Monsieur le sous-préfet, s’est ensuite orienté sur les conditions de la pratique des sports fluviaux. L’ensemble des services a particulièrement insisté sur la nécessité d’imposer à nos visiteurs toutes les protections réglementaires et de les informer des risques grandissants de vol à la roulotte. En outre, un nouveau phénomène est apparu, celui de la « privatisation » de certains secteurs des berges par des groupes venus, semble-t-il, des grands centres urbains.
La gendarmerie a informé les élus et les loueurs d’un renforcement de sa surveillance durant ces deux mois.
Comme tous les ans, une réunion utile à laquelle la majorité des professionnels ont assisté.

Retour vers haut de page