Jumelage Causse de la Selle – Isera

Dans le cadre du jumelage initié en 2011 sur la base des relations très anciennes entre les clubs de tambourin des deux localités, une délégation de 35 personnes de la commune d’Isera vient d’être accueillie à Causse de la Selle.

Si le noyau dur de ces relations reste l’activité sportive autour du traditionnel tournoi auquel ont participé les clubs de Grabels et de Pignan notamment, une nouvelle expérience été menée sous la forme de l’accueil dans des familles de jeunes italiens, afin de renforcer les liens entre les deux communautés. Nul doute que ces relations humaines au niveau des générations montantes est susceptible d’approfondir et d’enrichir l’amitié déjà forte.

Cette année également, aux côtés de la municipalité et du club le tambourin sous la houlette de Jean-François Salvi, les associations du village se sont impliquées pour faire de cette manifestation une rencontre scandée par des épisodes festifs.

La traditionnelle réception officielle a eu lieu en présence de Madame la Maire d’Isera, Enrica Rigotti, dont c’était la première visite, chaleureusement accueillie par son homologue Philippe Doutremepuich, de Madame la sous-préfète de Lodève, Magali Caumon qui a pu faire apprécier sa pratique de la langue de Dante, de Jacques Rigaud représentant le conseil départemental, partenaire précieux dans cette aventure et d’Alain Barbe le président de la Communauté de communes du Grand pic Saint Loup. Cela été l’occasion de réaffirmer l’attachement de nos collectivités à ce type de relations susceptibles d’aider à la compréhension de l’incontournable solidarité européenne.

Comme de coutume de nombreuses visites ont été organisées sur le territoire de la communauté et en particulier au musée des Matelles ainsi que sur le territoire d’Hérault avec notamment l’étang de Thau et le cirque de la Navacelles.

Les richesses locales n’ont pas été oubliées avec le tracto-tour du domaine de Brunet et une escapade rafraîchissante sur l’Hérault. Déjà la perspective d’une rencontre dans le Trentin dans deux ans se dessine-t-elle et le rendez-vous a été pris.

Retour vers haut de page